Quel salaire pour emprunter 200 000 euros ?

Souvent, quand on passe devant un bien immobilier, on se demande combien il peut coûter ? Combien peut on emprunter ? Ai je le droit à un crédit immobilier ? Est ce que la banque pourra ou voudra me suivre ? Ou alors, vous êtes en train de naviguer sur les réseaux sociaux, ou sur des sites de ventes immobilières, et vous voyez des biens, susceptibles de vous intéresser. A ce moment-là, si vous voyez un bien qui coûte 200 000 euros, la première question qui vient c’est : »Quelle est ma capacité de remboursement ? » ou encore « Quel salaire faut il pour emprunter 200 000 euros ? » « Quelle sera la durée de prêt idéale ? » « Quelle somme vais je devoir emprunteur ? » « Mon taux d’endettement sera t il suffisant et en phase avec mon projet ? »

Nous vous proposons de trouver les premières réponses à vos questions ci dessous.

Quel salaire pour un prêt immobilier ?

C’est une excellente question, que tout emprunteur devrait se poser, en même temps que « Quelle mensualité puis je me permettre de payer ? », « Quel taux puis je espérer avoir ? ».

Nous vous proposons de trouver ci dessous plusieurs exemples chiffrés, avec les mensualités nécessaires, les durées de prêts, le montant.

Quel est le salaire annuel pour emprunter 200 000 euros ?

N’importer quel emprunteur a besoin de savoir calculer sa mensualité de prêt pour pouvoir se projeter dans un crédit immobilier. Bien entendu, vous pouvez aussi procéder avec des simulations de prêt immobilier, directement sur notre site.

Pour qu’un foyer puisse souscrire un crédit immobilier de 200 000€, voici donc les simulations pour un emprunt sur 10, 15, 20 ou 25 ans. L’ensemble des données ci dessous ne tiennent pas compte des dossiers des emprunteurs, et sont données à titre purement indicatif.

Quel salaire pour un crédit immobilier de 200 000€ sur 10 ans ?

Pour emprunter 200 000€ sur 10 ans, le salaire minimum que vous devrez déclarer sera de 5 300 €. Votre capacité de remboursement vous permettra un emprunt de 200 100€.

Quel salaire pour un emprunt immobilier de 200 000€ sur 15 ans ?

Pour souscrire un crédit immobilier de 200 000€ sur 15 ans, vous devrez déclarer un revenu mensuel d’un montant de 3 600 euros, ce qui vous permettra d’avoir une capacité d’emprunt est alors de 200 000€.

Quel salaire pour emprunter 200 000€ sur 20 ans ?

Sur une durée de prêt de 20 ans, pour 200 000 euros empruntés, il vous faudra un revenu mensuel de 2 800 euros.

Quel salaire pour emprunter 200 000€ sur 25 ans ?

Enfin, pour emprunter 200 000€ sur 25 ans, vous devrez percevoir un salaire minimum de 2 400€.

Bien entendu, tous ces montants considèrent le revenu du ménage fiscal (un emprunteur ? deux ?) et ne tiennent pas compte de l’éventuel apport personnel disponible, ni du reste à vivre nécessaire pour devenir propriétaire.

Comment emprunter 200 000 euros sans apport personnel ?

Très concrètement, surtout avec les dernières règles du HCSF, il va devenir très compliqué d’emprunter sans apport. Compliqué mais pas impossible ! Oui, parce que la somme que vous allez devoir emprunter auprès de la banque va dépendre de votre capacité de remboursement, ne l’oublions pas.

Faire un crédit immobilier à 110% suppose de demander à la banque de surpayer le bien que vous visez, puisqu’elle va financer les frais de dossier, les frais de notaires, les frais de garanties, voire des travaux et ce, avec une garantie qui devra couvrir son risque !

Les établissement bancaires étudient ces dossiers mais avoir une somme disponible pour constituer votre apport personnel va aussi permettre de les rassurer quant à votre taux d’endettement. A titre indicatif, le taux d’endettement maximal autorisé par les banques aujourd’hui ne doit, normalement, pas dépasser 35%. Mais en fonction de votre reste à vivre, des banques dérogent à cette règle.

L’apport personnel va prouver votre effort d’épargne sur les mois qui précèdent votre projet, la bonne gestion de vos comptes (avec les taux actuels, une banque ne « gagne » quasiment plus d’argent avec un prêt immobilier, ce sera les à-côtés qui vont l’intéresser et qui vont générer du PNB plus vite.

La présence d’un apport personnel va démontrer votre capacité d’épargne, mais aussi votre capacité à encaisser un saut de charge qui peut s’avérer important. Si le saut de charge est cohérent avec la somme que vous mettiez de côté mensuellement, alors, c’est clairement un point positif pour votre dossier !

Nous vous conseillons fortement, dans la mesure du possible, de tout faire pour obtenir un apport qui soit au moins de 10% pour couvrir les frais de notaire, les frais de garanties, les frais de dossiers.

A titre indicatif, votre apport personnel pour emprunter 200 000 euros doit donc être de 20 000 euros au moins. C’est un bon conseil.

Mettre plus d’apport personnel sera toujours un plus au moment de la négociation, surtout en gardant toujours une épargne de précaution en cas de coup dur.

Votre apport, ajouté à votre capacité d’emprunt, formera votre capacité d’achat à savoir l’enveloppe budgétaire dont vous disposerez pour votre achat immobilier.

Existe t il des cas où je peux emprunter 200 000 euros sans apport ?

Votre activité professionnelle, les aides sociales que vous touchez (allocation chômage), l’assurance emprunteur choisie ou encore la méthode de calcul de votre salaire, il existe des méthodes pour faire pencher la balance et les critères d’octroi d’une demande de financement, en votre faveur.

Mettez en avant les atouts de votre dossier. Encore une fois, ne cachez rien (fiches de salaires, avis d’imposition), les analyses bancaires sont poussées !

– Vous avez un CDI, la période d’essai est validée, et plusieurs mois se sont écoulés depuis votre embauche ? C’est un très bon signal pour la banque, qui va pouvoir se projeter favorablement dans le remboursement de votre emprunt.

– L’équilibre de votre budget, géré sainement ! Les banques vont scruter vos relevés de compte dans les moindres détails. Vous êtes joueur ? Attention ! Vous êtes acheteur compulsif ? Attention également ! Même si vous avez un découvert autorisé, le signal envoyé à votre banquier (ou pire, à un nouveau partenaire) sera négatif et votre projet immobilier risque d’avoir du plomb dans l’aile avant même d’avoir commencé !

– Votre reste à vivre : parlons de vos fonds propres. S’ils sont sains et solides, c’est que le reste à vivre est correct. Les banques ont des grilles qui indiquent le reste à vire par personne, par ménage, avec un ou plusieurs enfants. Si votre taux d’endettement est élevé et que le reste à vivre est réduit, là aussi, mauvais signal. Mais si votre taux d’endettement est élevé et que votre reste à vivre est confortable, vous entrez dans une catégorie d’emprunteur qui va probablement intéresser plus d’une banque !

Montrer aux établissements prêteurs que votre projet immobilier est préparé, même depuis peu. Il faut donner une bonne impression au banquier. Les projets de vie peuvent très rapidement changer et vous n’avez pas forcément d’apport, ou d’aide familiale. Néanmoins, vous remplissez les conditions vues auparavant. Tout est bon ? Alors ne manquez pas d’établir un budget prévisionnel de votre opération, ou un plan de financement ! cela montrera sans aucun doute à la banque que oui, vous savez om vous aller ! Vous n’avez pas forcément beaucoup d’argent de côté, mais vous avez réfléchis à votre projet en amont de l’achat !

Maîtriser votre taux d’endettement avant projet. Une des données les plus importantes en cas d’absence d’apport personnel, c’est votre taux d’endettement. Sans apport, il sera normal que la banque prêteuse applique une décôté de ce taux, pour vous permettre de garder une marge d’emprunt en cas de besoin futur (changement de véhicule, accident de la vie). En faisant appel à un courtier Crédit expert, celui ci vous conseillera donc de tabler sur un taux d’endettement de 30% maximum !

Valoriser votre bien au maximum ! Si vous n’avez pas d’apport, la banque va être beaucoup plus rigoureuse sur la qualité du bien que vous visez ! Comme la banque va financer 110% de votre projet, elle va prendre un risque sur la tranche de 10%, du coup, elle n’hésitera pas à aller voir sur place le bien, et à vous donner son avis. Un exemple : une voie ferrée qui passe au fond du jardin ? Attention ! La banque va vouloir couvrir au maximum son risque et n’admettra pas de perdre de l’argent en cas de saisie du bien (ce qui reste heureusement très rare !)

 

Toutes ces pistes sont les bonnes, votre projet peut démarrer ! N’hésitez pas à prendre rendez vous avec l’un de nos conseillers en agence !