Dernière mise à jour le 30/05/2022 par Fréderic Matty

Honoraires des courtiers immobiliers

Comme tout bon professionnel, le courtier immobilier est un spécialiste dans son domaine et sa rémunération est appelé les frais de courtage, ou honoraires de courtage. Le prix d'un courtier n'est pas fixe, il est librement fixé soit par lui même s'il est à son compte, soit par l'enseigne (ou mandant), pour lequel il travaille. Vous trouverez tout un tas d'informations dans l'article ci dessous !

Rappel du rôle du courtier en prêt immobilier

Est-ce que un courtier c’est payant ?

Il existe deux grandes catégories de courtiers en prêt immobilier, chacune d’elle possédant ses propres sous catégories, si on peut les appeler comme ça.

Les courtiers immobilier en ligne : en général, ils peuvent être gratuits (ils ne pratiquent pas d’honoraires de courtage) mais pour les clients qui souhaitent un courtier proche du terrain, c’est raté. Il faut donc se poser la question : quel est l’avantage d’un courtier en ligne, sur le long terme puisque par exemple, il ne pourra pas m’accompagner au rendez-vous banque. C’est tout de même à nuancer car de plus en plus de courtier exclusivement en ligne commencent à facturer des honoraires de courtage, allant jusqu’1% du montant du prêt.

Les courtiers immobiliers « physiques » (comprendre : avec des agences sur le terrain) : c’est le cas de Crédit expert avec sa vingtaine d’agences, réparties sur l’ensemble du territoire français. Aujourd’hui, tous les courtiers ayant des agences sur le terrain pratiquent une politique d’honoraires clients. Chez Crédit expert, nous avons la conviction d’être moins onéreux que nos confrères, avec des honoraires de courtage inférieurs à 1% du capital emprunté. Nous avons fait ce choix car la recommandation client est très importante et constitue l’ADN du groupe de courtier Crédit expert.

Attention : les frais de courtage doivent apparaître sur le mandat de recherche en financement et ils ne sont payables qu’à partir du moment où les fonds sont débloqués par l’établissement prêteur.

Dans les deux cas, le courtier en prêt immobilier pourra également vous accompagner pour le choix de votre assurance emprunteur.

Comment se paye un courtier ?

Un courtier étant à la base de la mise en relation entre deux parties, le prix d’un courtier est constitué d’une partie payée par le client qui l’a mandaté, et d’une partie payée par la banque. Mais attention, le prix d’un courtier n’est pas réglementé, les frais de courtage sont librement fixés par les professionnels, mais les tarifs doivent obligatoirement être affichés en agence.

Quelle est la commission bancaire d’un courtier immobilier ?

Prenons un exemple chiffré : vous passez par un courtier pour souscrire un crédit de 200 000 euros, avec une banque partenaire de Crédit expert. Crédit expert touchera une commission d’apporteur d’affaire de x % euros de la part de son partenaire, une fois que les fonds seront débloqués. Cette commission est issue d’une négociation entre Crédit expert et la banque partenaire.

Quels sont les honoraires d’un courtier ?

Les tarifs de Crédit expert sont affichés en agence et ils sont clairement définis, de A à Z, et sont confirmés dès la mise en relation du client avec la banque. La somme à charge du client sera de minimum 500 euros, et le reste étant un pourcentage du montant emprunté, en fonction de la complexité du dossier. Bien entendu, les courtiers payants sont sommés d’indiquer dès le départ du dossier, le montant des honoraires. C’est le prix d’un accompagnement Premium chez Crédit expert. Enfin, il est bon de rappeler qu’aucun versement d’argent n’est dû avant la signature définitive du déblocage des fonds.

Qui paye le courtier en prêt immobilier ?

Après la mise en relation, ce sont les clients et les partenaires bancaires de ce dernier. S’agissant d’un intermédiaire, sa rémunération va être constituée d’une partie payée par le client, et d’une partie payée par son partenaire bancaire. Les commissions et honoraires ne seront dues qu’en cas de succès de l’opération.

Les différents types de courtiers immobiliers

Quelque soit le type de courtier et la demande de crédit, les courtiers doivent respecter certaines règles et certains pré-requis pour pouvoir exercer en tant que courtier IOBSP sur le marché français. Le métier de courtier étant un métier très réglementé depuis peu, il s’est structuré de différentes manières. Bien qu’ils soient sur des modes de fonctionnements différents, leur objectif est le même : vous trouvez les meilleures offres de prêts, et monter les plans de financement les plus avantageux possibles !

Bien entendu, le rôle du courtier reste inchangé : il saura vous accompagner sur de la résidence principale, secondaire, connaîtra parfaitement les établissements bancaires partenaires, et sera là pour vous faire gagner un temps précieux, tout au long du projet.

Vous avez les réseaux de courtiers salariés, comme Crédit expert. Ils bénéficient des conventions bancaires de leur réseau, ainsi que des partenaires immobiliers avec lesquels des conventions nationales peuvent être mises en place. Un avantage de plus, c’est qu’un courtier à Nantes peut tout à fait faire un dossier à Strasbourg.

Il existe les réseaux de courtiers mandataires, dont les taris sont libres. Ce sont des professionnels à leur compte, mais qui s’appuie sur un mandataire, qui via un mandat d’intermédiation, leur permet l’utilisation de leur nom, publicité, conventions bancaires. En contrepartie, le mandataire va verser une cotisation au réseau.