Quels sont les avantages de l’habitat participatif ?

Habiter différemment, lutter contre l’étalement urbain et la spéculation immobilière. L’habitat participatif, c’est donner une «vie de famille» à un immeuble en partagent les espaces, les services et les connaissances. Si le mouvement a ralenti en France dans les années 90, la hausse des prix du logement a entraîné un regain d’intérêt important pour ce […]

Habiter différemment, lutter contre l’étalement urbain et la spéculation immobilière. L’habitat participatif, c’est donner une «vie de famille» à un immeuble en partagent les espaces, les services et les connaissances. Si le mouvement a ralenti en France dans les années 90, la hausse des prix du logement a entraîné un regain d’intérêt important pour ce type d’habitat.

La loi ALUR, en 2014, le reconnaît officiellement. En 2017, 120 projets étaient sortis de terre, dont une quinzaine en Occitanie. Une soixantaine est en travaux et plus de 300 en cours d’études. «Aujourd’hui, pas un écoquartier ne sort sans son projet d’habitat participatif, qui bénéficie en général d’un partenariat avec la collectivité et un bailleur social», note Marjorie Bénech, ingénieur d’études chez Terrell, qui a travaillé sur le projet d’Abricoop à Toulouse. Après l’achat du terrain à un prix juste, les autres facteurs de réduction du coût sont la mutualisation des moyens et la conception d’espaces communs, permettant de diminuer les surfaces des logements, dans une architecture souvent bioclimatique. Lire l’article complet sur www.ladepeche.fr

Pour financer votre habitat participatif, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un courtier immobilier.